fbpx

Ashwagandha et Rhodiole, quel intérêt pour la thyroïde ?

Rhodiole
Temps de lecture : 3 minutes

L’ashwagandha et la rhodiole sont deux plantes adaptogènes réputées en médecine ayurvédique pour leurs bienfaits sur la santé, notamment en ce qui concerne le soutien à la fonction thyroïdienne. Les propriétés adaptogènes signifient que ces plantes aident l’organisme à mieux s’adapter aux changements d’environnement entrainant des situations de stress prolongé. Or le stress est un facteur connu pour avoir tendance à déséquilibrer la fonction thyroïdienne chez de nombreux individus.

Ashwagandha et Fonction Thyroïdienne

L’ashwagandha, ou Withania somnifera, est une plante médicinale clé de la médecine ayurvédique. On l’appelle aussi le Ginseng Indien. Elle est traditionnellement utilisée pour ses propriétés tonifiantes, anti-stress et régénératives. Plusieurs études scientifiques ont confirmé la pertinence de ces usages traditionnels, en particulier en ce qui concerne la santé thyroïdienne.

Une étude publiée dans le “Journal of Alternative and Complementary Medicine” a révélé que l’ashwagandha améliorerait significativement les niveaux d’hormones thyroïdiennes chez les patients souffrant d’hypothyroïdie subclinique. Cette étude a impliqué 50 participants souffrant d’hypothyroïdie subclinique qui ont reçu 600 mg d’extrait de racine d’ashwagandha par jour pendant 8 semaines. Les résultats ont montré une augmentation significative des niveaux de T4, suggérant que l’ashwagandha peut être bénéfique pour ceux qui cherchent à réguler naturellement leur fonction thyroïdienne (Sharma et al., 2018).

Rhodiole et Gestion du Stress Thyroïdien

La rhodiole, scientifiquement connue sous le nom de Rhodiola rosea, est une autre plante adaptogène célèbre pour sa capacité à aider l’organisme à s’adapter au stress physique et mental. Bien que les recherches directes sur son effet sur la thyroïde soient moins répandues que celles sur l’ashwagandha, les études existantes suggèrent un potentiel bénéfique indirect grâce à sa capacité à moduler la réponse au stress.

Une étude parue dans “Phytotherapy Research” a examiné les effets de la rhodiole sur la fatigue liée au stress et a trouvé des améliorations significatives chez les participants prenant un extrait de rhodiole par rapport à un placebo. Bien que l’étude ne se concentre pas exclusivement sur la thyroïde, les résultats indiquent que la gestion efficace du stress par la rhodiole peut avoir des répercussions positives (Olsson et al., 2009).

Intérêt dans les situations de stress prolongées, notamment pour les personnes traitées par hormones thyroïdiennes

Dans les situations de stress prolongé, le corps peut exiger davantage d’hormones thyroïdiennes. Le stress peut exacerber les symptômes de l’hypothyroïdie ou affecter la façon dont le corps utilise les hormones thyroïdiennes. En effet, le stress chronique peut perturber l’axe hypothalamo-pituitaire-thyroïdien (HPT), qui régule la production d’hormones thyroïdiennes. Lorsque le besoin en hormones thyroïdiennes augmente au-delà de ce que le traitement apporte, les individus peuvent parfois ressentir une recrudescence des signes de l’hypothyroïdie, tels que la fatigue, le gain de poids, et la dépression.

C’est dans ce contexte que les plantes adaptogènes pourraient jouer un rôle. Les adaptogènes, tels que l’ashwagandha et la rhodiole, ont la capacité unique de soutenir l’adaptation du corps au stress et de moduler la réponse du système endocrinien, y compris l’axe HPT. En aidant le corps à gérer le stress plus efficacement, les adaptogènes peuvent contribuer à maintenir un équilibre hormonal plus stable, même dans des périodes de stress prolongé. Cela pourrait être particulièrement utile pour les personnes dont la thyroïde fonctionne au ralenti, car une meilleure gestion du stress peut réduire la demande supplémentaire en hormones thyroïdiennes.

En outre, certaines études suggèrent que l’ashwagandha peut directement soutenir la fonction thyroïdienne en augmentant la production d’hormones thyroïdiennes par la thyroïde, offrant ainsi un bénéfice additionnel pour ceux dont les besoins en hormones augmentent en raison du stress. Toutefois, il est important de souligner que l’utilisation d’adaptogènes doit être envisagée comme complémentaire au traitement conventionnel et non comme un substitut.

Conclusion

Les recherches sur l’ashwagandha et la rhodiole offrent des perspectives prometteuses pour le soutien naturel de la fonction thyroïdienne, en mettant en lumière leur potentiel pour équilibrer la thyroïde et améliorer la gestion du stress. Néanmoins, ces plantes doivent être utilisées judicieusement, sous contrôle d’un professionnel de santé, surtout en cas de problème thyroïdien avéré et en cas d’association à un traitement médical. Certains produits offrent une composition adaptée pour l’équilibre thyroïdien et utilisent ces plantes adaptogènes. NATHYROID du laboratoire français PAPILLON contient de l’ashwagandha, entre autres plantes, et des micronutriments adaptés pour l’équilibre thyroïdien tels que l’iode et le selenium. Il peut être associé avec la prise de NATHYREL Gestion du Stress, un des rares produit pour réguler le stress utilisant de la Rhodiole dans sa formulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *