fbpx

Cellulite : et si c’était votre thyroïde ?

Hypothyroïdie et cellulite
Temps de lecture : 2 minutes

L’hypothyroïdie et la cellulite vont généralement de pair.

Lorsqu’une personne souffre d’hypothyroïdie, la glande thyroïde ne synthétise pas suffisamment d’hormones thyroïdiennes.  Or, la sécrétion de celles-ci régule le métabolisme énergétique de notre corps, et lorsque le métabolisme d’une personne est plus lent, les cellules graisseuses, et donc la cellulite, s’accumulent à un rythme plus rapide simplement parce qu’elles ne sont pas transformées en énergie au même rythme qu’elles se créent.

La rétention de cellulite est un problème qui touche particulièrement les femmes, du fait d’un niveau plus élevé d’œstrogènes qui sont aussi des hormones favorisant la rétention des graisses.  Il y a là une corrélation directe, car les œstrogènes ont un effet inhibiteur sur la production des hormones thyroïdiennes.  Par conséquent trop d’œstrogènes peuvent entraîner une hypothyroïdie, et avoir beaucoup d’œstrogènes en tant que femme souffrant d’hypothyroïdie conduira au développement d’une cellulite plus importante.

La création de cellulite est directement liée à l’hypothyroïdie sachant que la diminution des hormones thyroïdiennes augmente la production de cellules cellulitiques dans le corps. Les femmes atteintes d’hypothyroïdie doivent donc faire un effort plus important pour bruler l’énergie produite sans en produire davantage.

Les principaux signes associés à l’hypothyroïdie comme la fatigue, la baisse du tonus musculaire, les douleurs aux articulations, des troubles cognitifs et souvent, un manque d’entrain résultant d’un ralentissement psychique, vont faire que l’exercice physique devient plus difficile et sera souvent ressenti comme une contrainte, ce qui, bien évidemment, ne va pas favoriser la perte de cellules graisseuses.

En conclusion

En cas d’une thyroïde mal régulée, fonctionnant au ralenti, une perte de cellules cellulitiques et, par extension, de poids, sera très difficile à obtenir.  Elle n’est possible qu’avec la mise en place d’un régime alimentaire drastique et beaucoup d’exercice physique – ce qui n’est ni motivant, ni réellement possible sur le long terme pour la plupart des femmes.

Un apport adapté en vitamines et minéraux pourront contribuer à réguler la thyroïde et augmenter le métabolisme énergétique tout en réduisant la sensation de fatigue, ce qui permettra à la fois de ralentir le taux de création de cellulite et de permettre davantage d’exercice physique pour pouvoir la perdre plus facilement.

Le Laboratoire Papillon a créé NATHYROÏD, un complément alimentaire spécialement formulé pour l’équilibre naturel de la thyroïde. Cliquez ici pour en savoir +

Comments
  • bonjour,
    j’ai 39 ans un problème de thyroïde depuis 25 ans , depuis 1 mois je prends votre traitement, j ai perdu 6 kg, moins de stress, que des effets positifs!
    je viens de souscrire l’abonnement.
    merci au laboratoire papillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer